Page 1 sur 1

Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |10 Jan 2018|, 15:07
par Svetlana Sokolova
Alors que les Edoranais avaient libéré le Nord du pays le long de leur frontière, et que les Russlaves attaquaient vers le Sud-Est, un bataillon de Merksistes décida d'attaquer les positions Pavlovistes vers le Sud-Ouest.

La campagne de l'Oblast du Roudky était enneigée et les Merksistes, aidés par quelques blindés (volés à l'armée loyaliste) et des armes récupérées sur les cadavres des Pavlovistes avançaient dans les champs, traversant les villages.

A leur grande surprise, les villages étaient calmes. Quelques tirs et quelques combats avaient lieu, mais il semblait que les Pavlovistes avaient désertés, préférant s'opposer à Edoran au Nord et à la Russlavie au Sud, et avaient reculé en prévision d'une attaque de Belgograd. Chaque village libéré était l'occasion de faire des accolades aux habitants, quasiment tous Merksistes dans cette région où la paysannerie et le Merksisme étaient présents depuis des décennies. Les villageois Merksistes se foutaient bien d'avoir un Roi ou un Président, ils voulaient maintenant vivre en paix, dans un pays stable.

Le peu de Pavlovistes croisés sur leur chemin étaient purement et simplement abattus, et les blessés exécutés, en représailles des massacres de Merksistes perpétrés par les Pavlovistes, notamment à Baba Yur, en banlieue de Belgograd, où 5 000 merksistes, hommes femmes et enfants ont été exécutés.

L'objectif des Merksistes était simple : s'enfoncer dans les terres du centre pendant qu'Edoran et la Russlavie attaquaient au Nord et au Sud, et rejoindre leurs Camarades Skotinecs, ainsi que l'armée loyaliste à Tchernislav. Ils espéraient que dans le même temps, les libéraux libèrent l'Ouest du pays, jusqu'à se rejoindre à la frontière entre l'Oblast de Makivka et l'Oblast de Roudky.

Les Merksistes avaient avancés de 50 km dans les terres, et étaient à 200 km de Tchernislav.

Image

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |15 Jan 2018|, 08:40
par Svetlana Sokolova
Les merksistes continuaient vers le Sud, en direction de Tchernislav. Les Pavlovistes avaient été envoyés sur le front Russlave, plus armés que les bataillons rouges, ce qui expliquait l'avancée rapide des ML.

D'ici quelques jours, ils arriveraient à Tchernislav, et l'Oblast de Roudky serait alors totalement libéré.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |15 Jan 2018|, 12:13
par Skotinos
La Brigade Gaviatis qui tenait la partie orientale de Tchernislav avait entrepris de remonter en direction de Dzerjinsk pour faire rapidement la jonction avec leurs camarades merksistes kolozistanais.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |16 Jan 2018|, 08:55
par Svetlana Sokolova
Les Merksistes continuaient leur avancée vers Tchernislav, laissant l'Est à l'armée Russlave et l'Ouest à l'armée Edoranaise. Bientôt, ils atteindraient Tchernislav, coupant en 2 le territoire contrôlé par les Pavlovistes. Ces derniers seraient donc séparés et coincés, et la libération de l'Est du Kolozistan devrait avoir lieu d'ici la fin de la semaine.
Image

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |16 Jan 2018|, 21:45
par Diplomatie Francovare
Dans les territoires occupés par les merksistes, les merksistes de l'international merkiste envoyés par l'appel du Président du Comité Enculine entrèrent en territoire kolozistanais malgré les menaces de l'armée nationaliste.
Il y a avait plusieurs centaines de merksistes et on en attendait des milliers.

Cependant ils n'étaient pas armés.
Enculine avait-il eu peur d'une réaction potentielle des nationalistes ?
La raison était tout autre, il n'avait pas reçu d'arme du Valdisky un peu endormi en ce moment il avait donc du faire autrement.

Le Président du Comité dirigeait les actions depuis Maskva, il ne prenait pas de risque personnellement.
Si certains s’interrogeaient de l'utilité d'une armée sans arme, Enculine avait bien des projets en tete.
Certains soldats allèrent au combat contre les palvovistes en récupérant des armes sur les cadavres des victime de cette sale guerre mais le plus gros de la troupe avait un tout autre objectif.

Ils allaient dans les centres de prefectures et autres lieu divers de rassemblement des données de l'état civil kolozistanais et ... ils y mettaient le feu faisant passer les palvovistes pour responsables.
La raison était toute simple, il fallait faire disparaitre les differentes listes electorales et autres données.
En effet Enculine avait bien conscience que les merksistes, victime d'un véritable génocide par les palvovistes, était un électorat bien moins puissant qu'auparavant et qu'il fallait donc "augmenter la démographie merksiste" comme aimait le dire le Président du Comité refusant le terme de "triche" ou de "fraude electorale"
Ainsi les soldats entrés illégalement au Kolozistan restaient volontairement dans le pays tout en se faisant passer pour des citoyens lambda avec la complicité des populations locales pour pouvoir voter lors de la prochaine constituante.

Ceux qui ne parlaient pas la langue devaient rester dans des endroits cachés laissant les kolozistanophones organiser la tactique.
Il fallait rester discret et bien entendu Enculine contesterait publiquement toute accusation à son encontre.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |16 Jan 2018|, 22:06
par Joseph Kirov
Les premières préfectures brûlées attirèrent le coup d’œil des autorités. A partir du deuxième cas, ce n'était plus une coïncidence mais un incendie criminel. Le FSK qui se chargeait désormais des affaires sécuritaires quand l'armée est au front étudia le problème. Certain pensait qu'il s'agissait de Pavlovistes voulant effacer leurs traces mais le fait que les attaques se trouvait en territoire Merksiste mirent la puce à l'oreille.

Le FSK entama donc des recherches et retrouva après quelques heures un Kolozistanais Merksiste en fuite. Après une longue séance de torture en dehors de tout cadre légal, il fini par avoué que les ambassades étaient brulés par des Merksistes pour fausser la démographie du Roudky. Il ne connaissait toutefois pas le commanditaire. Le PMLGK ? Le Valdisky ? Le SOD ? L'international ? Rien n'était pour l'instant prouvé.

Ayant constaté le problème, le FSK fit son rapport à l'état major. Celui ci décida immédiatement de réinvestir le territoire Merksiste ne lui laissant que les deux premiers kilomètres de front. De même, des douaniers étaient postés sur toute la frontières et sur toutes les routes de l'ex territoire Merksiste. Ces mystérieuses milixe serait traqué par les loyalistes. Les préfectures étaient désormais gardés par des militaires. Le FSK lui, attendait la libération de Belgograd pour aller chercher les copies des archives des préfectures détruites.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |16 Jan 2018|, 22:10
par Svetlana Sokolova
Le FSK devait sortir complètement bourré de leur soirée de Novogrod pour sortir de pareilles inepties.
À la lecture de "ex-territoire merksiste", les rouges éclatèrent de rire. L'Oblast de Roudky était merksiste et le restera éternellement. Tel était le Kolozistan.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |16 Jan 2018|, 22:39
par Joseph Kirov
La peste Merksiste devait impactée les neurones. Les médecins devrait vérifier avec quoi est fabriquée la carte du PMLGK. Ex territoire Merksiste ne signifiait pas la suppression du Merksisme mais des territoires uniquement contrôlés par les milices rouges.

Re: Offensive Merksiste - Sud-Est de Dzerjinsk

Posté : |17 Jan 2018|, 06:54
par Svetlana Sokolova
L'Oblast du Roudky est libéré !

Image
L'offensive Merksiste fut courte et sanglante. La campagne du Roudky était quasiment vide de Pavlovistes, ces derniers étant retournés à Belgograd. Les autres, moins chanceux, furent abattus par les milices rouges. Chaque Pavloviste sur le passage des brigades merksistes était exécuté.

Les Merksistes arrivèrent en début de matinée à la rencontre des Merksistes de Tchernislav aidés par les rouges du Skotinos. Ces derniers s'enlacèrent en jetant en l'air leurs chapkas. L'Est du pays était dorénavant libéré.

Les Pavlovistes, qui ne détenaient plus que la capitale, Belgograd, n'en avait plus pour longtemps. La bataille finale allait bientôt débuter. Si tout se passe bien, le Kolozistan serait débarrassé de la vermine Pavloviste d'ici vendredi soir...