Page 1 sur 1

Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 08 avr. 2020, 11:59
par Ekaterina Timochenko
La Ministre des Affaires Etrangères avait invité l'Ambassadeur de Livadia, Son Excellence Jonas de Baltijas, afin de discuter de la question des prisonniers kolozistanais au Grand Royaume de Livadia.

En tant que pays slave et donc frère, le tapis rouge avait été déroulé et un excellent déjeuner était prévu.

Re: Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 08 avr. 2020, 17:58
par Livadia
Jonas de Baltijas, tout en faisant honneur au succulent déjeuner, aborda rapidement le sujet qui devait occuper la Ministre et bon nombre de Kolozistanais.

- Madame, le gouvernement que je représente entend libérer les 1987 prisonniers kolozistanais pris lors de la reconquête de notre territoire. En les délivrant avant les autres contingents internationaux, nous tenons à souligner l'amitié que nous portons à votre pays, de même que notre ouverture, nous ne sommes pas sans savoir que le Kolozistan est un pays très merksiste. Néanmoins, nous ne confondons pas le merksisme Kolozistanais, pacifique, légaliste et démocratique avec celui outrancier et agressif des nervis de l'Internationale.

Les mercenaires Kolozistanais d'obédience nationaliste, quoique peu nombreux, nous ont aussi raffermi dans l'estime que nous portons à votre nation. Ils sont rentrés chez eux désormais, mais ils se sont montrés braves et dignes de vos meilleurs soldats. L'un d'entre eux, le commandant Kolodenko s'est couvert de gloire devant Mitau en détruisant douze engins blindés avec son seul tank !

Le repas avançant, on en vient à des considérations plus techniques.

- Si nous avons votre accord, la libération aura lieu demain et nous affrêterons plusieurs avions pour rapatrier vos concitoyens vendredi. Ils sont 1987 très exactement. Nous en avions pris 2002, hélas deux d'entre eux ont été fusillés pour des crimes inommables et d'autres sont morts de leurs blessures reçues. Pour les autres, nous devons souligner leur coopération au travail et leur strict respect des consignes. Et pourtant, ils en ont bavé ! Ils étaient avec les Mézènes...

Re: Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 09 avr. 2020, 17:42
par Ekaterina Timochenko
La question de la libération des prisonniers kolozistanais est cruciale pour nous. Cependant, la majorité étant des mercenaires merksistes, je doute qu'il y ait des poursuites judiciaires dès qu'ils auront été extradés... De toute façon, notre Code Pénal ne prévoit aucun crime ni délit commis à l'étranger. Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez en garder une partie pour les juger et les condamner, sachez que notre pays ne s'y opposera pas. Mais je doute que vous choisissiez cette option et vous encombrer de criminels...

Au milieu du repas, la Ministre en profita pour mettre le sujet sur la table.

Notre pays considère le vôtre comme un pays frère, comme c'est le cas pour tous les pays slaves. Nous n'avions pas pris position lors de la guerre civile, et c'était la meilleure solution pour maintenir la solidarité des slaves. Choisir un camp aurait été comme trahir une partie des livadiens, même si ceux ci refusaient l'ordre établi. La guerre étant terminée, la réconciliation doit se poursuivre. A ce sujet, la Première Ministre et moi-même sommes inquiets des mesures anti merksistes prises par votre Gouvernement. Si le maintien de l'ordre doit être assuré, les libertés fondamentales doivent être respectées. J'espère que les merksistes livadiens ne verront pas leurs droits bafoués.

Elle termina en glissant une petite question, importante pour le Gouvernement.

A propos, quelle est votre position concernant la Grande Alliance ?

Re: Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 09 avr. 2020, 21:23
par Livadia
Ayant eu l'accord de principe de la Ministre, l'ambassadeur s'excusa un instant et pianota sur son téléphone sécurisé. Loin de là, bien au sud, un officier allait annoncer dans quelques minutes l'heureuse nouvelle de leur libération aux Kolozistanais.

- Nous avions bien compris votre politique et nous en remercions. La dictature de salut public du premier Fehér est temporaire. Bientôt, conformément au pacte qu'il a passé avec la nation, il passera la main et engagera la transition démocratique qui permettra un retour à la normal de nos institutions. Pour le reste, je comprends votre inquiétude. Néanmoins, comprenez bien que nos mesures sont anti-merksisme, et non anti-merksistes. C'est l'expression politique du merksisme qui est combattu en Livadie. Le citoyen lambda, fût-il merksiste n'est pas inquiété pour cela. Il n'y a plus de chasse aux sorcières en Livadie, soyez sans crainte.

Par ailleurs, en ce qui concerne la Grande Alliance, nous avons toujours gravité autour et je parle du Premier Fehér comme des gouvernements précédents. Par principe, nous soutenons systématiquement nos amis et alliés que sont le Kolozistan, Edoran, le Zollernberg et la Francovie. Nous avons des relations moins privilégiées avec la LED et le Gwangua a de drôles de prétentions à notre égard, mais nous portons sur eux un regard amical. Comprenez bien que la place de Livadia est dans la Grande Alliance, si ses membres veulent bien de nous évidemment. Néanmoins, pour le moment, nous voulons rester prudents. Nous essayons de normaliser notre image et une entrée dans la GD nous collerait l'image de pays réac', ce que nous voulons désormais hésiter, même si, il faut bien se l'avouer, nous le sommes, et fièrement !

Re: Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 10 avr. 2020, 18:07
par Ekaterina Timochenko
Vos propos nous rassurent, car même si je ne suis pas Merksiste moi-même, cette idéologie a forgé notre pays et est encore très présente dans notre société. Voir un autre pays, qui plus est un pays frère, prendre des mesures de ce genre déçoit nos concitoyens de gauche. Concernant votre position sur la Grande Alliance, j'en prends bonne note. C'est une bonne nouvelle de ne pas vous savoir "grandeallianceophobe".

Les prisonniers kolozistanais seront donc rapatriés chez nous. Voila une bonne nouvelle si on peut dire, car ce sont quand même des criminels pour la plupart... On peut évoquer le patriotisme slave pour la majorité d'entre eux, mais il y a un groupe de fous furieux qui profitent de n'importe quelle guerre pour aller massacrer des gens. Ceux ci seront étroitement surveillés par le FSK.

Re: Rencontre avec l'Ambassadeur de Livadia

Posté : 10 avr. 2020, 19:29
par Livadia
- Nous ne serons jamais grandeallianceophobe. Les valeurs de l'organisation sont dans l'ADN même de notre pays. Soyez sans crainte, les mesures dont nous avons parlé sont des mesures d'exception. Bientôt, nous engagerons la transition démocratique et il est bon de savoir que nous pourrons compter sur vous à ce moment-là !