Page 1 sur 1

Conférence : Les Grands du Nord et le panslavisme

Posté : |24 Mai 2018|, 13:22
par Svent Vykander
Svent Vykander était un jeune politicien persuadé que toute victoire politique se préparait préalablement par une victoire culturelle. Quant bien même, le merksisme n'avait pas toujours été au pouvoir ces dernières années, il avait toujours eu une sorte de primauté culturelle sur le pays. Nombreux étaient les patriotes, mais il n'empêche qu'au Kolozistan où à l'étranger, les merksistes passaient pour les "gentils" et les nationalistes pour les "méchants". Une révolution culturelle conséquente était indispensable pour renverser les imaginaires collectifs plus ou moins inconscients.

Aussi, en sa qualité de SG du parti, Svent Vykander avait organisé une première conférence. Animé par des cadres du parti et par des compagnons de route, elle était ouverte à tout les habitants de Belgograd, la ville où elle siégeait. Elle permettrait d'influencer ceux qui viendraient et de former davantage les cadres du parti. On ne voulait pas que le PRK fut un parti de réactionnaires aveugles et instinctifs. On voulait former de véritables patriotes, enracinés dans la pensée nationale et nationaliste. Le grand parti de droite ne devait pas être un parti de réaction contre les merksistes, mais un parti d'action !

D'autres conférences suivraient. Voilà comme Vykander entendait mener cette révolution culturelle. En produisant régulièrement du contenu, on extirperait le chancre merksiste de ce pays, et on le droitiserait en profondeur.

Pour autant, Vykander avait d'autres ambitions plus personnelles. En insufflant une nouvelle énergie à l'outil créé par Kirov, il entendait se rendre indispensable au sein de celui-ci et auprès du "boss" quand il reviendrait. Et puis, le choix des conférenciers et des thèmes lui revenaient. Cela lui permettait de peser sur la direction idéologique du parti. Les communications " L'invasion de la terre russlave par le Krassland en 2011 " ou " Panslavisme et Violettisme " mais aussi " Edoran, une puissance protoslave" servait son ambition: détacher le Kolozistan du Krassland qui vassalisait le pays et le détachait du projet grand-slave. C'est que, pour Vykander, le Kolozistan devait prendre la tête, devait porter la "primus dignitas" auprès de ses nations sœurs : La Russlavie, la Valdisky et peut-être plus encore ...