Page 1 sur 1

Conférence de presse du PRK

Posté : |16 Aoû 2017|, 16:20
par Joseph Kirov
Aujourd'hui pour expliquer pourquoi le PRK entre au gouvernement, le Président du parti, Joseph Kirov a tenu une conférence de presse.

Mesdames messieurs les journalistes, aujourd'hui je tiens pour vous une conférence de presse pour expliquer aux Kolozistanais, à nos militants de notre entrée au gouvernement.

Je tiens d'abord à vous rassurer, le PRK ne deviendra pas un Parti de gauche et restera à jamais le premier rempart contre le Merksisme du pays. Quand bien même il signera un accord de gouvernement qui n'est pour l'instant qu'une possibilité parmi tant d'autres.

N'écoutez pas les ragots populiste d'un MNK à bout de souffle coincer dans sa verticalité qui lui fait préférer des intérêt personnel à ceux de pays et de la collectivité.

Aujourd'hui la droite est en position de force c'est indéniable mais est ce pour autant une raison pour bloquer le pays pour le paralyser au détriment de nos citoyens comme l'a fait le MIS durant la crise d'avril.

Vous dirigeant du MNK voulez vous faire revivre ces tristes moments de notre histoire pour vos intérêts propre ?

Notre possible entrée au gouvernement ne se fera que pour empêcher une politique Merkiste de détruire ce que nous avons fait durant 6 mois.

Et nos conditions seront en ce sens. Si le PMLGK veut sa majorité, il devra s'y plier.

Nous contrairement à nos détracteurs nous n"'avons pas vocation à être un parti de rada mais un parti gouvernemental qui dirigera le pays vers un monde national libéral.

Ainsi pour ne rien vous cacher Voici les conditions principale que nous imposerons à Mme Sokolova.

Le ministère de l'économie au PRK.

Respect de la propriété privée et du libéralisme économique

Interdiction de nationaliser les entreprises

Aujourd'hui le MNK utilise une démagogie honteuse pour se défendre de sa verticalité car dissoudre la Rada conduirait exactement au même résultat que maintenant c'est à dire une cohabitation avec la droite ou bien une majorité absolue du PMLGK. Mais ça bien sur, le MNK ne souhaite pas le dire...