Page 1 sur 1

[13/02/18] Interview exclusive d'Arthur Duvalon, candidat à la Présidence de Prya

Posté : |13 Fév 2018|, 14:48
par AKP
Image
C'est sur une plage de Prya qu'Arthur Duvalon nous a reçu pour une interview exclusive à la presse d'Etat du Kolozistan. ONA, LEM, les Pysseux, le Kolozistan... le probable futur Président de la République de Prya a répondu à nos questions sans tabou dans son style naturel, qui le rend si populaire dans l'Archipel.

Bonjour, Monsieur Duvalon !
- Salut...Euh, c'est quoi cette petite bouteille de...je peux? snif snif...Ah mais ça sent bon vot' machin, c'est quoi au juste? Glouglouglou...Oops...Urps...Mais pas mauvais du tout vot'truc. C'est de chez vous? 'Faut absolument qu'on importe ça à la pyramide!!!

Vous êtes candidat à l'élection Présidentielle Pryanne, et en tête au 1er tour. Pensez-vous que vous allez gagner face à l'opposition ?
- Je vais, en tout cas, m'y employer. Ce qui m'intéresse par dessus tout, c'est de rencontrer les pryans sur des idées...des ambitions pour notre si beau pays. Pas candidature n'est pas politicienne. Elle dépasse le clivage habituel entre l'opposition et la majorité. Déjà à l'assemblée, j'ai rassemblée des pryannes et des pryans en un groupe indépendant des grands courants politiques. C'est....Oui, c'est ça...C'est avant tout une candidature humaniste, altruiste même si vous permettez. L'objectif est donc bien de partager des idées et de les porter ensemble, mais de pas gagner une compétition.

Le Kolozistan et Prya ont souvent bossé ensemble à l'ONA, mais n'ont jamais eu de relations diplomatiques officielles. Quelle est votre projet à ce sujet si vous êtes élu ?
- Il est un fait que diplomates pryans et diplomates kolozistanais se sont souvent entendus dans les grandes institutions internationales. Nos corps diplomatiques savent discuter ensemble et ont toujours fait preuve d'ouverture et d'empathie face à nos deux cultures pourtant très éloignées. A l'origine, il est vrai que la diplomatie pryanne s'est beaucoup méfiée du Kolozistan. Ceci était dû, en partie, au soutien qu'avait accordé Müller à la délégation kolozistanaise. A l'époque, Prya possédait déjà un faisceau d'informations sérieuses indiquant que Müller œuvrait à des fins terroristes. Depuis la neutralisation du terrorisme müllerien, nos diplomaties se sont rencontrées et ont avancé sur l'établissement de liens durables. Vous savez....La société pryanne est une société très stable. Beaucoup nous considère, nous les sudistes, comme désordonnés, râleur, fêtards...Tout cela est vrai. Mais cela n'empêche pas le pryan d'aimer la stabilité politique et l'ordre institutionnel. C'est pour cela que Prya est l'une des plus vieilles nations du Micromonde, mais aussi la plus active. Aussi, pour toute une partie de la population pryanne, le Kolozistan est un pays ravagé par la guerre et le despotisme. Vous savez aussi certainement que les pryans n'aiment pas beaucoup les armes et la chose militaire...Alors que ces deux éléments font partie du paysage chez vous. Cet état de fait rend la tâche diplomatique parfois complexe entre nos nations. Néanmoins, j'observe que les choses s’arrangent peu à peu au Kolozistan et je pense que, si vos institutions parviennent à se stabiliser, nous pourrions nous rapprocher autour de projets comme le tourisme et certains échanges économiques.

Prya a énormément souffert du Président actuel. Quelles sont vos principales réformes pour redresser le pays ?
- Le Président Twyman n'a pas brillé par son activité, mais je ne pense pas non plus qu'il ait fait souffrir les pryans. Je pense plutôt que son mandat a raisonné comme une désillusion pour une partie de la population qui souhaitait ardemment un renouvellement de la classe politique. Souvenons nous qu'avant lui, c'est Julio DeFortia qui occupait le poste de Président et qu'il n'a pas plus brillé par son activité que le Président Twyman. Et pourtant, il est encore plébiscité par toute une partie de la population. Pour moi, DeFortia a même fait pire que Twyman car il fut totalement absent durant son mandat quand Twyman aura essayé quand même. Twyman a pêché par manque d'expérience et par précipitation. Ceci étant dit, je peux vous prédire son retour car je sais qu'il n'est pas du genre à abandonner, au contraire de DeFortia. Il faut juste lui laisser le temps d'acquérir de l'expérience aux côtés des bonnes personnes. Mais revenons-en à mon programme. Prya ne va pas mal. Il n'est donc pas question de redresser quoique ce soit. L'économie tourne, l'activité est plutôt soutenue, le pryan moyen se porte plutôt bien. Même le pêcheur tindalite parvient à tirer son épingle du jeu en faisant un peu de black auprès des scanthélois qui décident de s'installer chez nous. Je pense, par contre, que Prya hérite des problèmes structurels du Micromonde. L'économie tourne, mais progresse peu. Les opportunités de développement se font rare. Le populisme monte face à l'échec des institutions internationales. C'est à cela qu'il faut répondre. Et pour cela, je veux présenter une action générale pour Prya. Attention, je ne veux pas verser dans le populisme ou isolationnisme. Mais mes actions se concentreront sur le pays. En premier lieu, j'aimerais créer de nouveaux marchés afin de doper l'économie et faire de Prya une terre d'opportunité. Si je suis élu, j'annoncerai un plan en faveur des Médias et un autre en faveur de l'industrie picolère. Ces plans seront discutés avec l'Assemblée, mais aussi au niveau de la LEM afin de faire reconnaître officiellement l’exception pryanne, notamment en matière de picole. De même, il conviendra de légiférer dans le domaine de transports et de relancer l'industrie du tourisme en se réappropriant certains marchés. Savez vous, par exemple, que Prya ne possède plus de compagnie aérienne depuis belles burettes? Il y a un autre domaine qui m'est cher depuis que je fais de la politique....Nan pas le cul, ça c'est la nature....C'est le sport. Et si tous les présidents disent qu'ils vont mettre les pryans au sport, il y en a peu qui s'exécutent. Mon adversaire, Julio DeForta a une vision particulière du sport. Pour lui, le sport, c'est quand Fantispa organise, gagne et s'équipe aux frais du reste des pryans. Si je suis élu, je lancerai un plan d'investissement dans les infrastructures sportives en commençant par les stades et salles de sport. Nous allons donc évaluer, avec mon futur ministre des sports, quelles sont les infrastructures qui méritent des investissements et nous lancerons toute une série d'appel d'offre pour nous occuper. Je me suis récemment battu pour que Siango obtienne des épreuves de glace aux JMO de Tétaou. Tiens d'ailleurs, avez vous remarqué qu'on parle toujours de Tétaou, voir de Fantispa, mais jamais de Prya dans ces jeux? Voilà ce qui arrive quand un nationaliste organise les JMOs. Bref, Siango va construire une patinoire de toute dernière génération. Cette patinoire sera financée par la province ainsi que le groupe Duvalon. L'état pryan et les amis de DeFortia n'y participent pas. Forcément, puisque ce n'est pas à Tétaou. Eh bien, j'aimerais que chaque province disposent de telles infrastructures pour accueillir les compétitions sportives comme le foot ou le subrugby dans les meilleurs conditions possibles. Si je suis élu, nous parlerons également conquête spatial et renseignements, ainsi que protection de notre nation. Prya ne peut pas éternellement dépendre du Krassland pour protéger son territoire.

Que pensez vous des 2 pointures de la politique Kolozistanaise, Joseph Kirov et Svetlana Sokolova ?
- Kirov est un type sympa est il a une bonne descente. Il a des goûs de chiottes en matière de fringues. Ah, j'ai encore quelques slips violets à lui à la Pyramide. Ce serait bien qu'il passe les récupérer. On les a lavé, on est pas chien hein. C'est un notable kolozistanais que j'apprécie, notamment car il reste fidèle à ses valeurs. Quand à Sokolova euh .... Si vous permettez euh .... Je préfère éviter la question. Nan, mais Hauteville est un pote et ce serait con de déclencher une dispute pour une histoire de grain de beauté sur la fesse droite....

Certains au Kolozistan parlent d'une possible sécession de Fantispa. Quelle est votre position ?
- J'en serai assez surpris. Fantispa a besoin des institutions pryannes pour fonctionner. Et DeFortia n'a que trop bien compris comment pomper le pognon de la nation pour se payer de jolis joujoux sur son territoire. Il ne va pas lacher le filon comme cela. Factuellement, Fantispa n'existe plus et Tétaou est pryanne. Si Tétaou veut être indépendante, il y a toute une procédure légale à suivre et je ne suis pas certain qu'il soit opportun de le faire maintenant. Je pense, par contre, que l'intégration de Tétaou dans la République pryanne doit être poursuivie, notamment sur le plan économique. Savez-vous, par exemple, que les services du Ministre de l'économie pryan n'ont aucun pouvoir pour intervenir à Tétaou? Tétaou est donc une sorte de paradis fiscal enclavé dans Prya, sans contrôle de la part de l'état. Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres du chemin qui nous reste à parvenir pour intégrer complètement la province.

Etes vous favorable à la sortie de Prya de la LEM ?
-Quel intérêt représenterait un départ de la LEM? Au contraire, en quoi la LEM nous empêche-t-elle d'évoluer? La LEM, ou toute autre institution international, représente un bouc émissaire pour les politiques qui n'ont pas d'idées. C'est un peu comme dire que Duvalon est de droite. C'est rentré dans l'imaginaire collectif. Pourtant, je suis indépendant, ni de gauche, ni de droite. Certes j'ai du blé à ne plus savoir quoi en foutre. Mais je connais de gros enculés de gauche plein d'oseille aussi. Pour la LEM, c'est pareil. Un départ de la LEM serait une mesure populiste, un aveux d'incompétence, un manque d'idée caractérisé. La LEM est un outil qui peut devenir très efficace s'il est bien utilisé. Et c'est ce que je compte m'employer à faire : l'utiliser. Twyman ne savait pas comment la LEM fonctionnait. Il n'a pas su l'utiliser. Avant lui, DeFortia savait comment la LEM fonctionnait, mais en bon président de gauche, il n'a rien branlé et est partie en vacances peu après son élection. Moi j'aimerais relancer la LEM afin de faire taire le discours LEMosceptique et le transformer en LEModynamisme. Evidemment, cela ne se fera pas sans réforme et d'éventuels dommages collatéraux.

Etes vous favorable à la sortie de Prya de l'ONA ?
- Ma réponse sera sensiblement la même que pour la LEM à une exception près. L'ONA est actuellement vérolée par un groupe de nations permissives au terrorisme müllerien. Cela me pose un problème de valeurs. Je considère que l'ONA est bien trop clémente avec ces nations. En outre, l'ONA n'a pas d'efficacité démontrée actuellement. L'ONA ne sera donc pas une priorité de mon mandat, c'est tout.

Ostaria a des rapports ambiguës avec les Pysseux. Quelle est votre mesure concernant la frontière Pryano-Ostarienne ?
- Ostaria vous dites? Cette nation n'existe pas. Nous avons détecté un petit groupe terroriste müllerien à notre frontière sud-est mais nos douaniers leur balancent des canettes vides sur la gueule quand ils s'approchent trop près et il suffit de cela pour les mettre en déroute...Des petites bites en somme. J'ai par contre, dans les cartons, un projet d'expédition dans cette zone géographique ainsi que vers l'ancien territoire, aujourd'hui désert, d'Avaricum histoire de recenser la faune et la flore.

Quelles sont vos relations avec vos voisins (LED, Ostaria, Pirée, Francovie, Mézenas ?
- Ostaria vous dites encore? Connais pas. Si je suis élu, je me rendrai en LED. Je l'ai promis et je tiendrai ma promesse. Pirée, la Francovie et la Mézénas sont des nations amies de longues dates. J'ai beaucoup de respect pour ses trois nations dont j'aimerais que Prya se rapproche encore d'avantage. Si je suis élu, je proposerai des pistes de rapprochement supplémentaire à ces nations voisines, notamment en matière scientifique, culturelle, ou sur le sujet ô combien difficile à aborder qu'est la défense.