Page 1 sur 1

Cours d'Histoire des gwanguamas

Posté : |30 Avr 2018|, 01:15
par Kouadio Moutawa
Image

Depuis la nuit des temps, les Gwanguanas vivaient plus ou moins en paix sur notre île. Il y avait bien des conflits entre tribus mais rien de comparable à ce que notre peuple allait subir.

Il y a plusieurs siècles des colonisateurs débarquèrent sur notre territoire. Ils avaient des armes dont nous n'avions pas la connaissance et étaient d'une brutalité incroyable en comparaison aux quelques escarmouches entre tribus que nous connaissions. Les hommes qui tentaient de résister avec leurs sagaies et leurs boucliers étaient balayés par des hommes couvert de métal utilisant des armes à feu. Les blessés étaient exécutés, les captifs réduis en esclavage, leurs femmes systématiquement violées, les enfants élevés dans le seul but de travailler pour les colons.
Il y a bien eus des mouvements de résistance qui apprirent à se servir des armes des envahisseurs, à les voler, à les retourner contre leurs ennemis. Mais les répressions atroces et la supériorité militaire des colons firent taire toute rébellion organisée.
Nos oppresseurs finirent par faire de toutes nos tribus des esclaves à leurs service. Ils construisirent leurs plantations, leurs demeures, nos femmes continuèrent à être des objets sexuels. Puis ils commencèrent à vendre les esclaves dont ils n'avaient plus besoin, à les élever pour ce commerce, ils ne gardèrent que les bouches utiles. Les gwanguamas furent dispersés, vendus sur le marché du port principal de l'île. Les acheteurs affluèrent comme des mouches sur un morceau de viande.

Notre île était devenu pour eux une principauté, il n'y avait rien de princier chez eux. Leur système politique une monarchie absolue, il n'y avait rien de royal dans leur comportement. Notre peuple était dispersé aux vents à bord de navires surchargés ou la mortalité était abominable. Allongés les uns contre les autres comme des sacs il n'était pas rare de passer plusieurs jours à côté d'un cadavre, souvent celui d'un ami. Pourtant ils glorifiaient la sagesse de leurs monarques...
Image
Ils trouvèrent le moyen de se battre en eux pour notre territoire, ils y voyaient des changements. Les esclaves gwanguamas y virent surtout une aggravation encore pire de leur situation si c'était possible. Dès lors notre île fût le jouet de différentes puissances. Ils virent même notre guerre de libération comme une "instabilité" et leur "Organisation des Nations de l'Archipel" se comporta comme tout les colons avant eux, avec certes un peu moins de violence.

Aujourd’hui, grâce au génie tactique de notre libérateur à tous, Koffi Moutawa, notre peuple est enfin libre après des siècles de servitude !
Plutôt mort qu'esclave !